Pas de sécurité sans droits humains

Actuellement

1 241

Objectif

1 000

Photo : Rassoul Koudaïev, avant et après avoir été arrêté et torturé en 2005 © Amnesty International

Halte aux aveux sous la torture en Russie!

Opposez-vous à l’utilisation de la torture en Russie pour obtenir des aveux et des témoignages. Demandez aux autorités russes de mener une réelle enquête sur les tortures infligées à Rassoul Koudaïev.

La torture et les autres mauvais traitements sont strictement interdits par la législation russe et le droit international.

Pourtant, des informations font état d’un usage systématique de la torture et d’autres formes de traitements inhumains et dégradants par les forces de l’ordre, dans le but notamment d’obtenir des « aveux » ou des dénonciations dans des affaires pénales. Dans la plupart des cas, aucune véritable enquête n’est menée et les tortionnaires bénéficient d'une impunité quasi-totale.

Il faut que la torture en Russie cesse. Signez la pétition ci-dessous pour protester contre les mauvais traitements infligés à Rassoul Koudaïev.

Signez cette pétition ...

Alexeï Nikolaïevitch Tsoukanov, Directeur du Bureau du procureur général pour le district fédéral du Caucase du Nord

Rassoul Koudaïev, ancien détenu de Guantánamo libéré en 2004 sans avoir été inculpé, a été arrêté le 23 octobre 2005 parce qu’il était soupçonné d’avoir participé à un attentat d’un groupe armé visant des bâtiments du gouvernement dans la ville de Naltchik, en Russie. Des policiers l’auraient torturé en garde à vue pour lui extorquer des « aveux ». Rassoul Koudaïev n’a cessé de proclamer son innocence et ses allégations de torture sont étayées par des témoignages, des photographies et des documents médicaux.

Les « aveux » ainsi obtenus pourraient devenir le principal élément à charge lors de son jugement, en violation flagrante du droit à un procès équitable garanti par le droit international et la Constitution russe. Bien que plusieurs plaintes aient été déposées auprès du parquet, l’enquête sur les allégations de torture a été refusée. Par ailleurs, le tribunal est en train d’examiner des aveux d’autres détenus contre Rassoul Koudaïev, alors même que ceux-ci se sont rétractés en affirmant que ces accusations leur avaient été extorquées sous la torture.

Le procès de Rassoul Koudaïev doit se terminer cette année. Il n’est pas trop tard pour rétablir la justice. Signez dès maintenant la pétition demandant au procureur général du Causase du Nord de :

  • veiller à ce que les allégations de recours à la torture lors de l’interrogatoire préliminaire de Rassoul Koudaïev et d’autres accusés dans l’affaire Naltchik soient prises en considération dans l’examen des preuves lors de la dernière phase du procès.
  • demander l’ouverture d’une enquête impartiale et indépendante sur ces allégations, et d’identifier et déférer à la justice les responsables présumés de ces agissements.

Ces étapes sont indispensables pour renforcer la justice russe et mettre fin à l’impunité dont bénéficient les forces de l'ordre en ce qui concerne les violations des droits humains. Ceci contribuera à établir une plus grande stabilité et sécurité dans le Caucase du Nord.

Signataires


États-Unis

19 avril 2014 01:52:45 UTC

Allemagne

18 avril 2014 20:53:00 UTC

Iran

18 avril 2014 13:56:43 UTC

Écrivez votre nom

Les informations ci-dessous ne seront pas partagées avec la personne visée par cette action

Vous allez recevoir un message automatique confirmant que vous avez signé cette pétition. Les informations que vous fournissez ne seront pas vendues à un tiers ni partagées avec celui-ci. Pour en savoir plus, consultez notre Politique de confidentialité.